Gio Ponti - designer Molteni&C
Wechat

Gio Ponti

Gio Ponti

partage:

"[...] presque tous les objets de notre vie sont aujourd'hui créés par l'industrie, c'est elle qui les caractérise [...]"

Gio Ponti

Giovanni Ponti, dit Gio (Milan, 18 novembre 1891 – Milan, 16 septembre 1979), est considéré l'un des maîtres de l'architecture italienne, il a été également un designer et essayiste parmi les plus importants du XXème siècle. Aux grandes oeuvres d'architecture qui portent son incomparable signature, s'associe une vaste production dans le secteur de l'ameublement, comme en témoignent également ses trois habitations milanaises, entièrement décorées "à la Ponti": celle de via Randaccio en 1925, Casa Laporte via Brin en 1926, et la dernière via Dezza en 1957, “manifeste” de son design domestique. Gio Ponti, promoteur du design industriel italien, propose la production en série dans l'agencement des intérieurs comme une solution “sophistiquée”, économique, “démocratique” et moderne. Molteni&C s'occupe d'un projet de réédition de meubles et agencements dessinés par Gio Ponti, dont certains fabriqués à l'origine pour ces habitations privées ou de toute façon en séries limitées. Après un long parcours de recherche, sélection et étude des prototypes, la collection est présentée à l'occasion du Salon du Meuble 2012, grâce à la collaboration et à l'accord signé en exclusive avec les héritiers Ponti et la direction artistique de l'Agence Cerri & Associati.

Gio Ponti se diplôme en Architecture au Politecnico de Milan à la fin de la première guerre mondiale, à laquelle il participe en première ligne, ce qui lui vaudra quelques décorations sur le champs. En 1921 il épouse Giulia Vimercati, dont il aura quatre enfants : Lisa,
Giovanna, Letizia et Giulio. En 1927 il ouvre son agence à Milan avec l'architecte Emilio Lancia. Depuis les débuts des années Vingt jusqu'en 1938, il collabore avec la Manufacture Richard-Ginori et en renouvelle la production. En 1928 il fonde avec Gianni Mazzocchi la revue Domus. En 1933 il assume la direction artistique de Fontana Arte, un autre succès après celui obtenu avec Richard-Ginori.
Dans les années Trente il participe aux Triennales et s'occupe de quelques éditions de succès. De 1936 à 1961 il est professeur au Politecnico de Milan et en 1933 il s'associe avec Antonio Fornaroli et Eugenio Soncini, jusqu'en 1945. De cette association naîtront de grands projets, entre autres le Palais Montecatini à Milan (1936-1938) dont Ponti réalise la conception intégrale du bâtiment et des intérieurs. Puis suivront des architectures civiles, entre autres la Torre Littoria à Milan (1933), des bâtiments scolaires comme l'Ecole de Matématique à la Cité Universitaire de Rome (1934), la Faculté de Lettre et le Rectorat de l'Université de Padoue (1937), des projets résidentiels comme Casa Marmont (1934) et le "Domus" (1931-1936) à Milan.
En 1941, il abandonne la direction de Domus et fonde la revue Stile. En 1952 naît l'Agence Ponti-Fornaroli-Rosselli et en 1954 il devient cofondateur, avec Alberto Rosselli de la revue Stile Industria.
Dans les années Cinquante, Ponti connaît "une nouvelle jeunesse" créative. Comme en témoignent le second Palais Montecatini (1951), les agencements du transatlantique "Andrea Doria" (1952), les intérieurs et la piscine de Hôtel Royal de Naples (1953), l'Institut Italien de Culture à Stockholm (1954), les villas à Caracas, Villa Planchart (1955) et Villa Areazza (1956), et à Téhéran, Villa Nemazee (1960). En 1956 il réalise son chef-d'oeuvre : la Tour Pirelli à Milan.
Dans les années Soixante il se déplace en Orient où il réalise les bâtiments ministériels d'Islamadad au Pakistan (1964) et la façade des grands magasins Shui-Hing à Hong Kong (1963). De ces mêmes années l'Hôtel Parco dei Principi de Sorrente (1960) et de Rome 1964) et l'église de San Francesco (1964) et de San Carlo Borromeo (1966) à Milan. Dans les années Soixante-dix, à 80 ans, Gio Ponti réalise encore des architectures importantes comme la cocathédrale de Tarente (1970) et le Musée de Denver (1971), puis des meubles comme "le fauteuil au siège réduit Gabriela" de 1971.

Gio Ponti
pour Molteni&C

Pour rester informé sur les produits, les nouveautés et les événements du Groupe Molteni

    Select your country